Scoliose

le guide complet

Lorsque vous ou un proche êtes confronté à la scoliose, il est naturel de vouloir comprendre cette pathologie et d’explorer les meilleures options de traitement.

Dans ce guide complet, nous allons examiner en détail ce qu’est la scoliose, ses symptômes, ses causes, les traitements disponibles, l’utilisation de semelles orthopédiques, ainsi que répondre aux questions fréquemment posées pour vous aider à mieux gérer cette affection.

Scoliose
Posture naturelle / Scoliose

Qu'est-ce qu'une scoliose?

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale caractérisée par une courbure latérale anormale. Normalement, la colonne vertébrale a des courbes naturelles qui lui permettent de soutenir le corps et de répartir uniformément le poids. Cependant, dans le cas de la scoliose, la colonne vertébrale présente une courbure latérale excessive, formant une “S” ou une “C” plutôt qu’une ligne droite.

Cette pathologie peut se développer à différents stades de la vie, mais elle est souvent diagnostiquée pendant l’enfance ou l’adolescence, lorsque la croissance est rapide. La scoliose peut être légère, modérée ou sévère, et sa gravité dépend de facteurs tels que l’âge du patient, l’emplacement et le degré de la courbure, ainsi que la présence de symptômes associés.

Elle peut entraîner des complications si elle n’est pas traitée, notamment des douleurs dorsales, une asymétrie du corps, des problèmes respiratoires, des troubles cardiaques et une altération de la fonction pulmonaire. Il est donc essentiel de consulter un professionnel de la santé dès que des signes de scoliose sont détectés pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

Quels sont les symptômes d'une scoliose?

Les symptômes de la scoliose peuvent varier en fonction de la gravité de la courbure de la colonne vertébrale et de la présence d’autres complications associées. Cependant, voici quelques symptômes courants qui peuvent indiquer la présence d’une scoliose :

  1. Asymétrie du corps : Une scoliose peut provoquer une asymétrie visible, telle que des épaules ou des hanches qui semblent être désalignées ou qui paraissent plus hautes d’un côté que de l’autre.

  2. Asymétrie des omoplates : Les omoplates peuvent sembler être à des hauteurs différentes lorsque vous les regardez de derrière.

  3. Taille asymétrique : Une jambe peut sembler plus longue que l’autre ou la taille du pantalon peut sembler inégale.

  4. Douleurs dorsales : Les personnes atteintes de scoliose peuvent ressentir des douleurs dorsales, en particulier dans la région où la colonne vertébrale est courbée.

  5. Fatigue musculaire : Les muscles de la colonne vertébrale peuvent se fatiguer plus rapidement chez les personnes atteintes de scoliose en raison de la tension exercée sur eux pour compenser la courbure.

  6. Difficulté à respirer : Dans les cas graves de scoliose, la courbure de la colonne vertébrale peut entraîner une compression des poumons, ce qui peut rendre la respiration difficile.

Il est important de noter que certains cas peuvent être asymptomatiques, en particulier s’ils sont légers.

Quelles sont les causes de la scoliose?

La cause exacte de la scoliose n’est pas toujours clairement établie, mais elle peut résulter de divers facteurs, notamment :

  1. Facteurs génétiques : Elle peut parfois être héréditaire, ce qui signifie qu’elle peut être transmise de parents à enfants. Les recherches suggèrent qu’il existe des gènes qui peuvent prédisposer une personne à développer une scoliose.

  2. Anomalies congénitales : Certaines personnes peuvent naître avec une scoliose due à des anomalies congénitales de la colonne vertébrale, telles que des vertèbres irrégulières ou des défauts de formation.

  3. Croissance rapide : La scoliose peut se développer pendant les périodes de croissance rapide, telles que l’enfance et l’adolescence. Pendant ces périodes, la colonne vertébrale peut être plus sujette à des déformations.

  4. Déséquilibres musculaires : Des déséquilibres musculaires ou des anomalies dans les muscles du dos peuvent également contribuer au développement de la scoliose en exerçant une traction inégale sur la colonne vertébrale.

  5. Facteurs environnementaux : Certains facteurs environnementaux peuvent également jouer un rôle dans le développement de la scoliose, tels que le port de sacs à dos lourds sur une épaule, une mauvaise posture, ou une utilisation excessive d’appareils électroniques.

Il est important de noter que dans de nombreux cas, la cause spécifique de la scoliose peut être inconnue, et elle peut varier d’une personne à l’autre. La prise en charge de la scoliose dépendra de plusieurs facteurs, notamment la gravité de la courbure, l’âge du patient et la présence de symptômes associés.

Comment stopper l'évolution d'une scoliose?

Arrêter l’évolution de la scoliose n’est pas simple, mais plusieurs approches peuvent ralentir ou stabiliser la progression de la courbure de la colonne vertébrale. Voici quelques-unes des stratégies qui peuvent aider à stopper ou à ralentir son évolution :

  1. Suivi médical régulier : Il est essentiel de consulter régulièrement un médecin ou un spécialiste de la colonne vertébrale pour surveiller la progression de la scoliose. Des examens réguliers permettront de détecter tout changement dans la courbure de la colonne vertébrale et d’ajuster le plan de traitement au besoin.

  2. Physiothérapie et exercices spécifiques : Des exercices de renforcement musculaire et de flexibilité ciblés peuvent aider à stabiliser la colonne vertébrale et à renforcer les muscles qui soutiennent la posture. Un physiothérapeute peut recommander des exercices spécifiques adaptés à la situation de chaque patient.

  3. Port d’un corset orthopédique : Dans les cas de scoliose modérée à sévère, le port d’un corset orthopédique peut être recommandé pour aider à maintenir la courbure de la colonne vertébrale et à empêcher qu’elle ne s’aggrave. Le corset est généralement porté pendant plusieurs heures par jour, en particulier pendant la croissance rapide pendant l’enfance et l’adolescence.

  4. Chirurgie de fusion vertébrale : Dans les cas graves de scoliose, lorsque la courbure de la colonne vertébrale est sévère et que les autres traitements n’ont pas réussi à contrôler la progression de la courbure, une chirurgie de fusion vertébrale peut être recommandée. Cette procédure implique la fixation des vertèbres ensemble à l’aide de matériaux tels que des tiges, des vis et des greffes osseuses pour stabiliser la colonne vertébrale et corriger la courbure.

  5. Maintenir une bonne posture et des habitudes de vie saines : Adopter une bonne posture et éviter les activités qui peuvent aggraver la scoliose, telles que le port de sacs à dos lourds sur une épaule, peut contribuer à ralentir la progression de la courbure de la colonne vertébrale.

Il est important de noter que l’efficacité des différents traitements peut varier en fonction de la gravité de la scoliose et des besoins individuels de chaque patient. Il est donc recommandé de consulter un médecin ou un spécialiste de la colonne vertébrale pour obtenir des conseils personnalisés sur la meilleure approche de traitement pour chaque cas spécifique de cette pathologie.

Les semelles orthopédiques pour soulager une scoliose

Les semelles orthopédiques, également appelées orthèses plantaires, peuvent être un élément important du traitement de la scoliose. Elles sont utilisées pour aider à corriger les déséquilibres posturaux et à soulager les douleurs associées à la scoliose en soutenant les pieds et en réduisant les tensions musculaires et tendineuses.

  1. Correction posturale : Les semelles orthopédiques sont conçues pour corriger les déséquilibres biomécaniques qui peuvent ralentir et soulager la scoliose. Elles peuvent aider à stabiliser les pieds, à corriger les défauts de pronation ou de supination, et à réaligner les membres inférieurs, ce qui peut contribuer à une meilleure posture globale et à une réduction de la tension sur la colonne vertébrale.

  2. Réduction des douleurs : Les semelles orthopédiques peuvent aider à réduire les douleurs associées cette pathologie en répartissant uniformément la pression sur les pieds et en soutenant les arches plantaires. Elles peuvent également aider à réduire les tensions musculaires dans le dos, les hanches et les jambes en améliorant l’alignement du corps.

  3. Amélioration de la stabilité : En fournissant un soutien supplémentaire aux pieds, les semelles orthopédiques peuvent aider à améliorer la stabilité et l’équilibre, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes de scoliose qui peuvent avoir une mobilité réduite ou une coordination altérée.

  4. Prévention des complications : En maintenant une meilleure posture et en réduisant les tensions musculaires, les semelles orthopédiques peuvent aider à prévenir les complications à long terme de la scoliose, telles que l’arthrose prématurée ou les troubles dégénératifs de la colonne vertébrale.

Il est important de noter que les semelles orthopédiques ne sont qu’un élément du plan de traitement global de la scoliose et ne doivent pas être utilisées comme seul traitement. Elles sont généralement prescrites par un professionnel de la santé spécialisé dans les problèmes de pieds et de posture, comme un podologue ou un orthopédiste, et doivent être associées à d’autres modalités de traitement telles que la physiothérapie, l’exercice et éventuellement le port d’un corset orthopédique, selon les besoins individuels du patient.
 
Les semelles New Equilibre ont été testées et approuvées par des milliers d’utilisateurs. Leur efficacité est cliniquement prouvée. Commandez facilement vos semelles exclusivement sur notre boutique en ligne, et retrouver un confort quotidien.

 

Livraison gratuite vers la France Métropolitaire, en 2 jours ouvrés.
Retours gratuits sous 14 jours.

NEW EQUILIBRE

New Equilibre, semelles Made in France
5/5

Quand s'arrête la scoliose?

La scoliose peut se développer à différents stades de la vie, mais en général, la croissance de la colonne vertébrale s’arrête à la fin de l’adolescence, lorsque les os ont atteint leur maturité et que la croissance osseuse est complète. Cependant, il est important de noter qu’elle peut continuer à progresser chez certains individus même après la fin de la croissance, en particulier dans les cas où la courbure de la colonne vertébrale est sévère.

Pour la plupart des personnes atteintes de scoliose idiopathique, qui est la forme la plus courante de scoliose sans cause identifiable, la progression de la courbure de la colonne vertébrale tend à ralentir et à s’arrêter une fois que la croissance osseuse est terminée. Cela se produit généralement à la fin de l’adolescence, vers l’âge de 16 à 18 ans chez les filles et de 18 à 20 ans chez les garçons.

Cependant, il est important de noter que la scoliose peut continuer à progresser chez certains individus même après la fin de la croissance, en particulier dans les cas où la courbure de la colonne vertébrale est sévère ou lorsqu’il existe des facteurs de risque tels que des déséquilibres musculaires, une mauvaise posture ou une utilisation excessive de la colonne vertébrale. C’est pourquoi un suivi médical régulier est souvent recommandé pour surveiller la progression de la scoliose et ajuster le plan de traitement au besoin.

Qu'est-ce qui aggrave la scoliose?

Plusieurs facteurs peuvent aggraver la scoliose ou contribuer à sa progression. Voici quelques-uns des principaux facteurs :

  1. Mauvaise posture : Adopter une mauvaise posture peut exercer une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale et aggraver la courbure existante.

  2. Surcharge pondérale : Un excès de poids peut entraîner une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale, ce qui peut aggraver la courbure de la scoliose.

  3. Port de charges lourdes : Le port régulier de sacs à dos lourds sur une épaule ou le port de charges inégalement réparties peut exercer une pression inégale sur la colonne vertébrale et aggraver la scoliose.

  4. Activités à impact élevé : Certaines activités physiques à impact élevé, comme sauter, courir ou pratiquer des sports de contact, peuvent exercer une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale et augmenter le risque de progression de la scoliose.

  5. Facteurs génétiques : Bien que la scoliose ne soit pas entièrement génétique, il existe des prédispositions génétiques à développer cette condition. Des antécédents familiaux de scoliose peuvent augmenter le risque de développer la maladie.

  6. Mauvaise utilisation de la colonne vertébrale : Adopter de mauvaises habitudes posturales dans la vie quotidienne, au travail ou à l’école peut exercer une pression supplémentaire sur la colonne vertébrale et aggraver la pathologie.

  7. Âge avancé : Chez certaines personnes âgées, la scoliose peut progresser en raison de changements dégénératifs de la colonne vertébrale associés au vieillissement.

Il est important de noter que certains de ces facteurs peuvent être contrôlés ou modifiés pour réduire le risque de progression de la scoliose. Par exemple, adopter une bonne posture, maintenir un poids santé, éviter de porter des charges lourdes de manière asymétrique et pratiquer des activités physiques douces peuvent contribuer à la gestion de la scoliose et à la prévention de sa progression. 

Est-ce que la scoliose est une ALD?

En France, la scoliose peut être considérée comme une Affection de Longue Durée (ALD) dans certains cas, notamment lorsqu’elle entraîne des limitations fonctionnelles significatives nécessitant un suivi médical régulier. Les ALD sont des affections pour lesquelles un traitement prolongé et une surveillance médicale régulière sont nécessaires. Elles bénéficient d’une prise en charge spécifique par l’Assurance Maladie, ce qui peut inclure la prise en charge des soins médicaux, des examens, des traitements et des dispositifs médicaux nécessaires à la gestion de la maladie.

Cependant, toutes les formes de scoliose ne sont pas automatiquement considérées comme des ALD. La décision de reconnaître la scoliose comme une ALD dépendra de la gravité de la condition, de son impact sur la vie quotidienne du patient, et de la nécessité d’un suivi médical régulier. Cette décision est prise par le médecin traitant en collaboration avec l’Assurance Maladie, en fonction des critères définis par la législation française.

Il est donc recommandé de consulter un médecin pour obtenir une évaluation précise de la pathologie et pour déterminer si elle peut être considérée comme une ALD. Si tel est le cas, le patient peut bénéficier d’une prise en charge spécifique et d’un accès à des soins médicaux adaptés pour la gestion de sa condition.

Quel est le meilleur sport pour la scoliose?

Le choix du meilleur sport pour les personnes atteintes de scoliose dépendra de plusieurs facteurs, notamment le type et la gravité de la courbure de la colonne vertébrale, les symptômes associés, et les préférences personnelles de l’individu. Cependant, certains sports et activités physiques peuvent être particulièrement bénéfiques pour renforcer les muscles du dos, améliorer la posture et favoriser la santé globale de la colonne vertébrale. Voici quelques exemples :

  1. Natation : La natation est souvent recommandée pour les personnes atteintes de scoliose car elle renforce les muscles du dos et améliore la flexibilité de la colonne vertébrale sans exercer de pression excessive sur les articulations.

  2. Yoga et Pilates : Ces disciplines mettent l’accent sur le renforcement des muscles du tronc, la flexibilité et la correction de la posture, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes de scoliose.

  3. Marche : La marche est une activité à faible impact qui peut aider à renforcer les muscles du dos et à améliorer la posture sans stress excessif sur la colonne vertébrale.

  4. Cyclisme : Le cyclisme, en particulier sur un vélo stationnaire ou en position verticale, peut être une bonne option pour renforcer les muscles du dos et améliorer la santé cardiovasculaire.

  5. Gymnastique douce : Certaines formes de gymnastique douce, telles que le stretching ou le tai-chi, peuvent aider à améliorer la flexibilité, l’équilibre et la coordination, ce qui peut être bénéfique pour les personnes atteintes de scoliose.

Il est important de noter que chaque personne réagit différemment aux activités physiques, et il est donc recommandé de consulter un médecin ou un spécialiste de la colonne vertébrale avant de commencer un nouveau programme d’exercices, surtout en cas de scoliose. Un professionnel de la santé pourra recommander des activités adaptées à la situation spécifique de chaque individu et fournir des conseils sur la meilleure façon de les pratiquer en toute sécurité.

Picture of New Equilibre

New Equilibre

Professionnel de la santé spécialisé dans fabrication de semelles orthopédiques depuis plus de 30 ans. Une expertise cliniquement prouvée auprès milliers d'utilisateurs New Equilibre et patients en cabinet d'orthopédie.